Faites partie d'une troupe de comédiennes et comédiens amateurs et montez sur scène aux côtés d'artistes professionnels !

Reportages Faites partie d'une troupe de comédiennes et comédiens amateurs et montez sur scène aux côtés d'artistes professionnels !

Actions résidence "Artistes en territoire" Le 14/06/2021

Montez sur scène et faites partie du spectacle Les Misérables.

La compagnie de théâtre La Jeunesse aimable est en résidence au Figuier blanc ! Elle anime des ateliers, organise des représentations hors les murs et présentera sa prochaine création, Les Misérables, une réécriture de Victor Hugo, le 30 janvier 2022 au Figuier blanc. Ce spectacle intègre un groupe de comédiennes et comédiens amateurs volontaires (aucune expérience requise) à partir de 12 ans.
Seul prérequis, être disponible et motivé sur l’ensemble du calendrier !



VOUS VOULEZ ESSAYER ?

Une après-midi de découverte vous est proposée le dimanche 26 septembre de 14h à 18h30 avec le metteur en scène du spectacle, Lazare Herson-Macarel.


ATELIERS DE THÉÂTRE ET CRÉATION DU SPECTACLE
Présence obligatoire sur toutes les dates
Week-end du 16 et 17 OCTOBRE 2021 de 13h30 à 19h30 au Figuier blanc - studio
Week-end du 23 et 24 OCTOBRE 2021 de 13h30 à 19h30 au Figuier blanc - studio
SAMEDI 20 NOVEMBRE 2021 de 13h30 à 19h30 au Théâtre de la Tempête (Paris)
SAMEDI 27 NOVEMBRE 2021 de 10h30 à 17h30 au Figuier blanc - studio
SAMEDI 29 JANVIER 2022 de 14h à 22h sur le plateau au Figuier blanc
DIMANCHE 30 JANVIER 2022 représentation devant public au Figuier blanc


GRATUIT
Accompagnement par un adulte obligatoire pour les moins de 14 ans.


INFORMATIONS | INSCRIPTIONS
relationspubliques.dac@ville-argenteuil.fr

Mot du metteur en scène Lazare Herson-Macarel :

"Avec cette création partagée, je voudrais concrétiser un rêve de théâtre populaire. Comme nous avons pu le faire avec Œdipe-Roi de Sophocle ou avec La Paix d’Aristophane au festival du Nouveau Théâtre Populaire, nous voudrions permettre aux acteurs professionnels et aux acteurs amateurs de travailler main dans la main sur ce projet ambitieux, qui porte à la scène des questions brûlantes (dans le cas des Misérables : la nécessité de mettre en lumière les zones d’ombre de la société, le souci de justice sociale, l’urgence de réaffirmer l’idéal républicain d’égalité devant la loi ...). En cohérence avec l’esprit de cette résidence dans son ensemble, qui consiste à réduire par l’art les fractures sociales, l’œuvre de Victor Hugo s’impose, et notamment Les Misérables - qui raconte comment les êtres humains s’affrontent à la violence, trop souvent occultée, des sociétés inégalitaires."

retour à la liste

Derniers reportages